Les évangéliques

Evangéliques ou évangélistes ?

L’adjectif évangélique se réfère à l’Evangile et désigne un courant particulier du protestantisme. On confond à tort et trop souvent "évangélique" et "évangéliste"; ce dernier désigne les auteurs des Evangiles, il désigne également celui qui exerce le ministère de l’annonce de l’Evangile auprès des non-croyants.

L’histoire des protestants évangéliques remonte au XVIe siècle, à la Réforme qui revendique la séparation des Eglises et de l’Etat et se distingue des Eglises historiques comme les Eglises réformées ou luthériennes. C’est en particulier le désir d’un retour à la simplicité de l’Evangile qui sera déterminant. On le retrouve dans les principes fondamentaux de cette Réforme : Sola Scriptura (« l’Ecriture seule » comme autorité suprême) ; Sola gracia (« la grâce seule » comme moyen de salut) et Sola fide (« la foi seule » comme moyen de justification).

Le mouvement évangélique est composé de nombreuses dénominations évangéliques : baptistes, charismatiques, darbystes, libristes, mennonites, méthodistes, pentecôtistes, salutistes, etc.

En France, les Eglises évangéliques sont constituées, la plupart du temps, en Associations Cultuelles selon la loi de 1905. Elles sont par définition, ouvertes à tous, sans exclusive ni restriction ethnique ou sociale.

Les évangéliques sont-ils des Américains ?

L’émergence du mouvement évangélique en Europe est antérieure à la naissance des Etats-Unis; nombre d’évangéliques émigrent en Amérique aux XVIIe et XVIIIe siècles par manque de liberté religieuse dans leur pays.

L’ensemble des Eglises évangéliques regroupe aujourd’hui plus de 600 millions* de personnes dans le monde, dont 18 millions environ en Europe. La branche évangélique de la foi chrétienne est celle qui progresse le plus, en particulier en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie.

*chiffres de 2012 (Alliance Evangélique Mondiale)

Que croient les évangéliques ?

La «théologie évangélique » s’appuie sur une profession de foi dans laquelle se retrouvent pratiquement l’ensemble des protestants évangéliques.

Les quatre principales caractéristiques de cette théologie sont :

- La suprématie de la Bible : Elle est la seule référence de la foi évangélique et l’autorité souveraine pour toutes les questions de foi et de vie.

- La croix au centre du salut : Elle est au cœur de l’évangile. Par sa mort sur la croix, Jésus-Christ offre aux hommes, par la foi, un salut gratuit et la réconciliation avec Dieu.

- La nécessité de la conversion personnelle : On ne naît pas chrétien, on le devient par engagement personnel à la suite du Christ, par la repentance et l’acceptation de son salut. C’est ce qui explique aussi l’importance accordée au baptême du croyant, expression publique d’une foi vécue, d’une « nouvelle naissance ».

- L’importance de l’engagement personnel : Le croyant est appelé à s’engager dans l’église ainsi qu’à témoigner de l’évangile et de ce que Dieu a fait dans sa vie, dans le respect de la liberté individuelle de chacun.

Quelques chiffres et dates repères

En France en 2015*, on dénombre 45 unions ou dénominations évangéliques et environ 2440 églises locales ; ce qui représente 600000 pratiquants réguliers, c’est-à-dire environ les trois quarts des pratiquants protestants réguliers, et 10 fois plus qu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Au XVIe siècle : Luther, Calvin et Zwingli posent chacun les bases de la Réforme dont le protestantisme sera le fruit.

1846 : Création de l’Alliance Evangélique à Londres

1905 : Séparation des Eglises et de l’Etat.

1969 : Création de la Fédération Evangélique de France (FEF), destinée à l’origine a exercer pour les Evangéliques le rôle que la Fédération Protestante de France joue pour les autres protestants.

2010 : Le 15 juin 2010 a eu lieu l’Assemblée Générale Constitutive du CNEF (Conseil National des Evangéliques de France). Le CNEF a pour objectif de renforcer les liens et la visibilité du protestantisme évangélique français.

*chiffres du CNEF

Pour aller plus loin

Daniel Liechti et Alain Stamp, « Les évangéliques », plaquette de la Fédération Evangélique de France (Réseau FEF)

Sébastien Fath, « Du ghetto au réseau - Le protestantisme évangélique en France 1800-2005 », éditions Labor et Fides, 2005

John Stott, « La foi évangélique – Un défi pour l’unité », éditions Ligue pour la lecture de la Bible, 2000

Alfred Kuen, « Qui sont les évangéliques – Identité, unité et diversité du mouvement », éditions Emmaüs, 1998

CNEF, Conseil National des Evangéliques de France


Mon compte

Agenda

Février 2018
D L Ma Me J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3